Abattement en cas d’habitation unique en Wallonie

Abattement en cas d’habitation unique en Wallonie

[DISPLAY_ULTIMATE_PLUS]

L’abattement représente une diminution de la base imposable. Les droits d’enregistrement (au taux de 12,5%) ne seront calculés que sur la partie du prix qui dépasse le montant de l’abattement.

Montant de l’abattement

Depuis le 1er janvier 2018, l’abattement en Région wallonne est de 20.000 €.

Autrement dit, vous ne payez plus de droits d’enregistrement sur une tranche de 20.000 € de l’achat de votre bien (ce qui correspond à une économie de 2.500 €*), moyennant certaines conditions.

* Si vous bénéficiez également du taux réduit de 6% des droits d’enregistrement (en cas d’habitation modeste), l’économie fiscale pourra être moins élevée que 2.500 € dans certains cas. Par ailleurs, en cas de taux réduit de 5% (crédit hypothécaire social), l’économie fiscale sera limitée à 1.000 €.

Montant de l’abattement

1/ Bien situé en Région wallonne. Le bien doit être situé en Région wallonne.

2/ Acquéreurs « personnes physiques ». Chaque acquéreur de l’immeuble doit être une personne physique. L’abattement n’est donc pas applicable aux personnes morales.

3/ Immeuble « affecté ou destiné à l’habitation », terrain à bâtir ou une habitation en construction ou sur plan. L’abattement vise tant les terrains à bâtir, les habitations en construction ou sur plan ou encore les immeubles affectés ou destinés à l’habitation. Un immeuble bâti non encore affecté à l’habitation mais que l’acheteur transformera en habitation peut en principe également bénéficier de l’abattement.

4/ Acquisition sur la totalité en pleine propriété. L’abattement ne s’applique dès lors pas à l’acquisition d’une part indivise d’un immeuble, de l’usufruit, de la nue-propriété de l’immeuble, … C’est également le cas lorsque le vendeur se réserve un droit réel d’habitation (usufruit, droit de superficie, droit d’emphytéose, etc).

Par contre, l’abattement peut être obtenu si l’immeuble est acquis par plusieurs acquéreurs qui, ensemble, acquièrent la totalité en pleine propriété. Dans le cas d’une acquisition de l’usufruit par une ou plusieurs personnes et de la nue-propriété par une ou plusieurs autres, l’abattement peut être obtenu, pour autant que tous les acquéreurs remplissent toutes les conditions (le nu-propriétaire et l’usufruitier doivent tous deux y établir leur résidence principale).

5/ Il doit s’agir d’une vente. L’abattement n’est applicable qu’aux seules « ventes ». Les autres conventions (donations, échanges, partages, …) sont exclues du régime de faveur de l’abattement. Une condition suspensive ou résolutoire n’exclut pas le droit à l’abattement.

6/ Interdiction de posséder une autre habitation

Aucun des acquéreurs ne peut posséder, à la date de l’acte authentique de vente, la totalité en pleine propriété d’un autre immeuble destiné en tout ou en partie à l’habitation.

Lorsque l’acquisition est faite par plusieurs personnes, elles ne peuvent, en outre, posséder conjointement, à la date précitée, la totalité en pleine propriété d’un autre bien immeuble destiné en tout ou en partie à l’habitation.

Si l’immeuble est acquis par plusieurs personnes, l’abattement reste possible, pour autant que :

  • Aucun des acquéreurs ne possède, à lui seul, la pleine propriété d’un autre immeuble destiné en tout ou en partie à l’habitation
  • Tous les acquéreurs ne possèdent ensemble la pleine propriété d’un autre immeuble destiné en tout ou en partie à l’habitation.

Les biens situés dans les autres régions belges (en Flandre ou en Wallonie) sont pris en considération, tout comme les biens situés à l’étranger et affectés au logement.

7/ Etablissement de la résidence principale dans le nouveau bien acquis dans les 3 ans

L’habitation doit être affectée par les acquéreurs à la résidence principale dans les trois ans de la date de l’enregistrement de l’acquisition et au plus tard dans les trois ans suivant la date ultime pour la présentation régulière à l’enregistrement.

Ce délai est porté à cinq ans (trois ans au lieu de deux ans) pour les habitations en construction ou sur plan et pour les terrains à bâtir.

8/ Maintien de la résidence principale dans le nouveau bien acquis pendant au moins 3 ans

L’acquéreur doit conserver sa résidence principale dans le bien acquis pendant une période minimale ininterrompue de 3 ans.

Ce délai de 3 ans commence à courir à partir de la date de l’établissement de la résidence principale dans le bien pour lequel l’abattement a été obtenu, donc en principe à partir de la date de l’inscription dans le registre de la population ou du registre des étrangers.

Sanctions en cas de non-respect des conditions

Si l’acquéreur n’a pas affecté son logement à la résidence principale dans les trois ans ou s’il n’a pas maintenu sa résidence principale dans ce bien durant une période ininterrompue de trois ans, il devra payer des droits complémentaires calculés sur le montant de l’abattement. S’il y a plusieurs acquéreurs, ceux-ci seront tenus indivisiblement au paiement. S’il y a plusieurs acquéreurs mais que seuls certains d’entre eux n’ont pas respecté cette condition, les droits complémentaires dus sont déterminés au prorata de leur part légale dans l’acquisition.

L’acquéreur pourrait échapper à cette sanction si l’absence d’établissement de la résidence principale dans le bien ou de maintien de la résidence principale durant une période ininterrompue de trois ans se justifie pour cause de force majeure ou une raison impérieuse de nature familiale, médicale, professionnelle ou sociale.

Cliquez Ici pour calculer les frais de notaire pour une prise d’hypothèque.

Article du 24/10/2020, provenant du site notaire.be afin de vous donner une information fiable.

ATTENTION, EMPRUNTER DE L'ARGENT COÛTE AUSSI DE L'ARGENT !

Main levée d’une hypothèque | En savoir plus

Comprendre l’Importance de la Mainlevée Hypothécaire

Après le remboursement d’un prêt hypothécaire, il est commun pour les emprunteurs de recevoir une notification de leur institution financière les invitant à procéder à la mainlevée de l’inscription hypothécaire. Cette démarche est cruciale même si le prêt est intégralement payé car l’hypothèque, inscrite pour une durée de 30 ans, peut subsister et affecter toute future transaction immobilière.

Pourquoi effectuer une mainlevée ?

Lorsque vous remboursez un prêt hypothécaire, la relation financière concernant la dette se termine, mais l’inscription hypothécaire demeure active jusqu’à son expiration après 30 ans, ou jusqu’à ce qu’une action explicite, comme une mainlevée, soit entreprise. Sans celle-ci, la propriété reste techniquement sous l’effet de l’hypothèque, ce qui peut compliquer la vente ou le ré-hypothéquage de l’immeuble.

 

Processus et frais impliqués

La mainlevée doit être effectuée par un acte notarié et implique des frais variés :

⇒ Droits d’enregistrement : Ces frais sont perçus par l’État lors de l’enregistrement de l’acte de mainlevée.

⇒ Frais de radiation : Ces frais sont dus au bureau des hypothèques pour effacer l’inscription.

⇒ Honoraires notariés : Ces coûts sont associés à la préparation et à la gestion de l’acte de mainlevée par le notaire.

Ces frais dépendent généralement du montant original de l’hypothèque. Si la propriété avait plusieurs hypothèques ou si une partie de la dette a été remboursée, il est possible de demander une mainlevée partielle, réduisant potentiellement les coûts.

Après le remboursement d'un prêt hypothécaire, il est souvent nécessaire de réaliser une mainlevée de l'inscription hypothécaire pour libérer officiellement la propriété de toute charge. Cette démarche notariée, bien que facultative si aucune transaction n'est prévue avant l'expiration du délai de 30 ans, est cruciale pour vendre ou réhypothéquer le bien. Elle implique des frais variés tels que les droits d'enregistrement, les frais de radiation et les honoraires notariés. Sans mainlevée, l'hypothèque subsiste malgré le remboursement du prêt, limitant les options du propriétaire. Il est conseillé de consulter un notaire pour évaluer les coûts et procéder à la mainlevée lorsque nécessaire.

Considérations pratiques

Avant de procéder à une mainlevée, il est sage de discuter avec un conseiller financier ou un notaire pour comprendre pleinement les implications et les coûts. Dans certains cas, si aucune vente ou ré-hypothéquage n’est envisagé à court terme, le propriétaire peut choisir d’attendre l’expiration naturelle de l’hypothèque pour éviter les frais de mainlevée.

Pour plus d’informations sur la mainlevée hypothécaire et pour évaluer si c’est la bonne démarche pour vous, n’hésitez pas à contacter notre conseiller en prêt hypothécaire chez La Maison du Prêt. Nous sommes là pour vous aider à naviguer dans les aspects souvent complexes du post-remboursement hypothécaire et à sécuriser votre tranquillité d’esprit immobilière.

Articles pouvant vous intéresser

Choisissez la catégorie désirée ci-dessous, et découvrez nos différents articles

Comment demander mon crédit en ligne ?

avril, 2024

Un Prêt afin de Regrouper ses Crédits – Bonne ou mauvaise idée ?

mars, 2024

Un crédit pour financer ses vacances ?

février, 2024

Transformez votre espace, financez vos rêves

février, 2024

Flexibilité d’une Mastercard

février, 2024

Utilité d’un prêt à tempérament

janvier, 2024

Comment se calcule la prime d’une assurance solde restant dû ?

décembre, 2023

Financez vos travaux énergétiques

novembre, 2023

Comment fonctionne un prêt voiture

novembre, 2023

Libre choix pour l’assurance solde restant dû, indépendamment de la banque.

octobre, 2023

Comment regrouper ses crédits?

septembre, 2023

Quel montant je peux emprunter avec mon salaire

septembre, 2023

Comment faire un crédit en Belgique ?

septembre, 2023

Assurance solde restant dû obligatoire ou pas ?

août, 2023

Un crédit pour mon mariage ?

juillet, 2023

Quelle durée de paiement pour une assurance solde restant dû ?

juin, 2023

Quelles formalités médicales pour l’assurance solde restant dû

mai, 2023

Différence entre un prêt à tempérament affecté et non affecté

avril, 2023

Puis-je résilier mon assurance solde restant dû ?

avril, 2023

Comment comparer son assurance solde restant dû de manière efficace ?

avril, 2023

L’assurance solde restant dû est-elle déductible fiscalement ?

mars, 2023

Crédit énergie

février, 2023

L’intérêt de souscrire une assurance solde restant dû ?

février, 2023

Comment choisir son type de tarif d’assurance solde restant dû ?

février, 2023

Contracter un Renting pour l’achat d’un véhicule

janvier, 2023

Comment bien isoler votre maison

janvier, 2023

Différence entre assurance solde restant dû à 50 % et 100 %

janvier, 2023

Ouverture Bureau de crédit ransart

octobre, 2022

Un crédit pour une caravane ?

juillet, 2022

Abattement en cas d’habitation unique en Wallonie

octobre, 2020

Main levée d’une hypothèque | En savoir plus

octobre, 2020

Une hypothèque c’est quoi ?

octobre, 2020

Indemnités de remploi

octobre, 2020

Un crédit pour une piscine ?

juin, 2020

Vous êtes propriétaire et rencontrez des difficultés financières ?

novembre, 2018

Un prêt pour frais esthétiques

août, 2018

Crédit pour frais scolaires

août, 2018

Souscrire un crédit moto

août, 2018

Besoin d’un crédit voiture ?

juillet, 2018

Un crédit pour un scooter ?

mai, 2018

Pour votre maison, audit énergétique ou certificat Peb ?

mars, 2018

Votre propre maison en neufs étapes

mars, 2018

Que devient notre crédit hypothécaire en cas de divorce ?

janvier, 2018

Signature de votre contrat hors de nos bureaux

janvier, 2018

Exemple représentatif : A quoi sert-il ?

décembre, 2017

Remboursement anticipé d’un prêt à tempérament

décembre, 2017

L’acompte est-il obligatoire lors de l’achat de votre logement ?

décembre, 2017

Crédit hypothécaire et divorce : puis-je reprendre le prêt à mon nom ?

décembre, 2017

Un crédit hypothécaire pour construire moi-même ma maison ?  

décembre, 2017

Quand changer de voiture ?

décembre, 2017

Puis-je obtenir un crédit si je suis fiché à la banque nationale ?

décembre, 2017

Conditions d’utilisation de nos simulateurs

décembre, 2017

Etre propriétaire et s’installer en couple. que faut-il savoir ?

décembre, 2017

Qu’est-ce que le taux annuel effectif global ?

décembre, 2017

Puis-je encore emprunter de l’argent pour une maison si j’ai déjà 2 prêts hypothécaires en cours?  

décembre, 2017

Acheter un terrain pour construire: quel montant emprunter ?  

décembre, 2017

Acheter pour louer: à quoi faire attention ?

décembre, 2017

Puis-je obtenir un prêt hypothécaire en étant célibataire?

décembre, 2017

Quel prêt hypothécaire choisir si je suis censé recevoir un montant important ?

décembre, 2017

Puis-je demander un crédit hypothécaire après 59 ans ?

décembre, 2017
Une hypothèque c’est quoi ?

Qu’est ce qu’une hypothèque ?

Une hypothèque est une garantie prise par le créancier, la banque qui vous accordera un prêt hypothécaire, elle porte sur un immeuble: un créancier prête une somme d’argent à son débiteur qui donne son immeuble en garantie.

A la différence d’un objet donné en gage, l’immeuble reste en possession du propriétaire: le créancier ne prend pas possession du bien du débiteur. Il sera seulement titulaire d’un droit abstrait, qui sera concrétisé par une inscription au bureau des hypothèques compétent.
Si le débiteur ne respecte pas ses engagements, le créancier aura la possibilité de saisir l’immeuble, de le faire vendre, et de se faire rembourser au moyen du prix obtenu. Pour cela, il devra suivre la procédure de saisie immobilière. Il pourra également récupérer tous les frais avancés, et pour lesquels il aura également demandé une garantie, l’hypothèque pour accessoires.

Bien entendu, pour pouvoir hypothéquer un immeuble, il faut en être propriétaire, et avoir le pouvoir d’en disposer. Par exemple, un enfant mineur ou un failli ne peuvent pas hypothéquer leur bien.

Constituer une hypothèque est un contrat. Il faut donc que les deux parties, le créancier et le débiteur interviennent. Comme la garantie porte sur un immeuble, ce contrat doit être réalisé dans la forme d’un acte notarié. C’est le notaire qui fera les recherches préalables nécessaires pour s’assurer de ce que celui qui donne l’immeuble en hypothèque en est bien le propriétaire, qu’il peut l’hypothéquer, et qu’il n’y a pas d’autres hypothèques méconnues du créancier. Il rédigera l’acte (souvent, en s’inspirant du modèle soumis par l’institution financière qui n’acceptera pas de modifications), le recevra en présence des parties, veillera au paiement des droits fiscaux, et exécutera les formalités nécessaires pour l’inscription au bureau des hypothèques.

La constitution d’hypothèque engendre des frais d’actes: un droit fiscal d’enregistrement de 1%, et un droit fiscal d’hypothèque, les frais du bureau des hypothèques, les coût des recherches, et l’honoraire notarié. Ces frais seront à charge du débiteur.

D’autres hypothèques ne sont pas constituées par un contrat: il s’agit des hypothèques légales. La loi prévoit dans certains cas la possibilité de prendre une hypothèque sans convention: par exemple en cas de faillite, ou, surtout en matière fiscale, où le receveur des contributions peut prendre une hypothèque sur les biens du contribuable, même sans demander son avis!

Une hypothèque ne disparaît pas automatiquement avec le remboursement de la dette. Elle sera périmée automatiquement après un délai de 30 ans, ou anticipativement si le créancier signe un acte de mainlevée ou un acte de transfert d’hypothèque.

Cliquez Ici pour calculer les frais de notaire pour une prise d’hypothèque.

Article du 24/10/2020, provenant du site notaire.be afin de vous donner une information fiable.

Articles pouvant vous intéresser

Choisissez la catégorie désirée ci-dessous, et découvrez nos différents articles

Comment demander mon crédit en ligne ?

avril, 2024

Un Prêt afin de Regrouper ses Crédits – Bonne ou mauvaise idée ?

mars, 2024

Un crédit pour financer ses vacances ?

février, 2024

Transformez votre espace, financez vos rêves

février, 2024

Flexibilité d’une Mastercard

février, 2024

Utilité d’un prêt à tempérament

janvier, 2024

Comment se calcule la prime d’une assurance solde restant dû ?

décembre, 2023

Financez vos travaux énergétiques

novembre, 2023

Comment fonctionne un prêt voiture

novembre, 2023

Libre choix pour l’assurance solde restant dû, indépendamment de la banque.

octobre, 2023

Comment regrouper ses crédits?

septembre, 2023

Quel montant je peux emprunter avec mon salaire

septembre, 2023

Comment faire un crédit en Belgique ?

septembre, 2023

Assurance solde restant dû obligatoire ou pas ?

août, 2023

Un crédit pour mon mariage ?

juillet, 2023

Quelle durée de paiement pour une assurance solde restant dû ?

juin, 2023

Quelles formalités médicales pour l’assurance solde restant dû

mai, 2023

Différence entre un prêt à tempérament affecté et non affecté

avril, 2023

Puis-je résilier mon assurance solde restant dû ?

avril, 2023

Comment comparer son assurance solde restant dû de manière efficace ?

avril, 2023

L’assurance solde restant dû est-elle déductible fiscalement ?

mars, 2023

Crédit énergie

février, 2023

L’intérêt de souscrire une assurance solde restant dû ?

février, 2023

Comment choisir son type de tarif d’assurance solde restant dû ?

février, 2023

Contracter un Renting pour l’achat d’un véhicule

janvier, 2023

Comment bien isoler votre maison

janvier, 2023

Différence entre assurance solde restant dû à 50 % et 100 %

janvier, 2023

Ouverture Bureau de crédit ransart

octobre, 2022

Un crédit pour une caravane ?

juillet, 2022

Abattement en cas d’habitation unique en Wallonie

octobre, 2020

Main levée d’une hypothèque | En savoir plus

octobre, 2020

Une hypothèque c’est quoi ?

octobre, 2020

Indemnités de remploi

octobre, 2020

Un crédit pour une piscine ?

juin, 2020

Vous êtes propriétaire et rencontrez des difficultés financières ?

novembre, 2018

Un prêt pour frais esthétiques

août, 2018

Crédit pour frais scolaires

août, 2018

Souscrire un crédit moto

août, 2018

Besoin d’un crédit voiture ?

juillet, 2018

Un crédit pour un scooter ?

mai, 2018

Pour votre maison, audit énergétique ou certificat Peb ?

mars, 2018

Votre propre maison en neufs étapes

mars, 2018

Que devient notre crédit hypothécaire en cas de divorce ?

janvier, 2018

Signature de votre contrat hors de nos bureaux

janvier, 2018

Exemple représentatif : A quoi sert-il ?

décembre, 2017

Remboursement anticipé d’un prêt à tempérament

décembre, 2017

L’acompte est-il obligatoire lors de l’achat de votre logement ?

décembre, 2017

Crédit hypothécaire et divorce : puis-je reprendre le prêt à mon nom ?

décembre, 2017

Un crédit hypothécaire pour construire moi-même ma maison ?  

décembre, 2017

Quand changer de voiture ?

décembre, 2017

Puis-je obtenir un crédit si je suis fiché à la banque nationale ?

décembre, 2017

Conditions d’utilisation de nos simulateurs

décembre, 2017

Etre propriétaire et s’installer en couple. que faut-il savoir ?

décembre, 2017

Qu’est-ce que le taux annuel effectif global ?

décembre, 2017

Puis-je encore emprunter de l’argent pour une maison si j’ai déjà 2 prêts hypothécaires en cours?  

décembre, 2017

Acheter un terrain pour construire: quel montant emprunter ?  

décembre, 2017

Acheter pour louer: à quoi faire attention ?

décembre, 2017

Puis-je obtenir un prêt hypothécaire en étant célibataire?

décembre, 2017

Quel prêt hypothécaire choisir si je suis censé recevoir un montant important ?

décembre, 2017

Puis-je demander un crédit hypothécaire après 59 ans ?

décembre, 2017

ATTENTION, EMPRUNTER DE L'ARGENT COÛTE AUSSI DE L'ARGENT !

Indemnités de remploi

L’indemnité de remploi dans le cadre d’un prêt hypothécaire

En signant un acte d’emprunt hypothécaire, les emprunteurs s’engagent à rembourser le capital pendant un certain nombre d’années. Ce capital est productif d’intérêts au profit de l’institution financière qui a consenti l’emprunt et qui s’attend donc à percevoir l’intérêt pendant toute la durée de l’emprunt.

Si l’emprunteur rembourse le capital anticipativement, le créancier retrouve le capital, mais n’aura plus d’intérêt: il subira un manque à gagner pendant le reste de la durée prévue initialement. Pour compenser ce manque à gagner, il demandera une compensation forfaitaire: ce sera une indemnité pour le replacement du capital, appelée « indemnité de remploi ».

Certaines institutions financières, dont celles qui ont une vocation plus sociale, ne prévoient pas cette indemnité. D’autres créanciers la limitent à un mois ou deux. Pour les crédits hypothécaires soumis à la loi de 1992, c’est à dire pour les crédits destinés à l’acquisition ou la construction d’un immeuble privé, l’indemnité de remploi ne peut être supérieure à trois mois d’intérêts. Cela ne vise pas les crédits professionnels, pour lesquels les institutions financières prévoient parfois une indemnité égale à six mois.

Même si l’acte prévoit une indemnité de remploi, il est toujours possible de la négocier avec l’institution financière: pour garder son client, une grande banque préférera parfois « faire un geste » en ne réclamant pas une indemnité pourtant bien prévue. Les compagnies d’assurances ont suivi: si les emprunteurs ont souscrit une assurance-vie mixte destinée à reconstituer le montant du capital emprunté, elles ne réclament généralement pas l’indemnité de remploi si les emprunteurs remboursent avant terme en conservant les contrats d’assurance.

De même, il est souvent précisé dans les actes de crédit hypothécaire qu’en cas de décès de l’emprunteur, cette indemnité n’est pas due sur la partie de l’emprunt couverte par l’assurance solde restant dû. La famille de l’emprunteur est déjà suffisamment pénalisée par sa disparition! Il serait illogique que l’institution financière puisse en retirer un petit profit.

Les actes prévoient que l’indemnité est due dans tous les cas de remboursement avant terme: remboursement total ou partiel, remboursement volontaire (si l’emprunteur, heureux gagnant au Lotto décide de rembourser) ou forcé (par exemple, en cas de saisie). Si les emprunteurs ne remboursent qu’une partie du capital encore dû, ils ne paieront l’indemnité que sur la partie du capital qu’ils remboursent: si le solde du prêt est de 30.000 €, et s’ils remboursent la totalité, l’indemnité sera calculée sur 30.000 €. Par contre, s’ils remboursent 10.000 €, l’indemnité ne sera calculée que sur ce montant.

Articles pouvant vous intéresser

Choisissez la catégorie désirée ci-dessous, et découvrez nos différents articles

Comment demander mon crédit en ligne ?

avril, 2024

Un Prêt afin de Regrouper ses Crédits – Bonne ou mauvaise idée ?

mars, 2024

Un crédit pour financer ses vacances ?

février, 2024

Transformez votre espace, financez vos rêves

février, 2024

Flexibilité d’une Mastercard

février, 2024

Utilité d’un prêt à tempérament

janvier, 2024

Comment se calcule la prime d’une assurance solde restant dû ?

décembre, 2023

Financez vos travaux énergétiques

novembre, 2023

Comment fonctionne un prêt voiture

novembre, 2023

Libre choix pour l’assurance solde restant dû, indépendamment de la banque.

octobre, 2023

Comment regrouper ses crédits?

septembre, 2023

Quel montant je peux emprunter avec mon salaire

septembre, 2023

Comment faire un crédit en Belgique ?

septembre, 2023

Assurance solde restant dû obligatoire ou pas ?

août, 2023

Un crédit pour mon mariage ?

juillet, 2023

Quelle durée de paiement pour une assurance solde restant dû ?

juin, 2023

Quelles formalités médicales pour l’assurance solde restant dû

mai, 2023

Différence entre un prêt à tempérament affecté et non affecté

avril, 2023

Puis-je résilier mon assurance solde restant dû ?

avril, 2023

Comment comparer son assurance solde restant dû de manière efficace ?

avril, 2023

L’assurance solde restant dû est-elle déductible fiscalement ?

mars, 2023

Crédit énergie

février, 2023

L’intérêt de souscrire une assurance solde restant dû ?

février, 2023

Comment choisir son type de tarif d’assurance solde restant dû ?

février, 2023

Contracter un Renting pour l’achat d’un véhicule

janvier, 2023

Comment bien isoler votre maison

janvier, 2023

Différence entre assurance solde restant dû à 50 % et 100 %

janvier, 2023

Ouverture Bureau de crédit ransart

octobre, 2022

Un crédit pour une caravane ?

juillet, 2022

Abattement en cas d’habitation unique en Wallonie

octobre, 2020

Main levée d’une hypothèque | En savoir plus

octobre, 2020

Une hypothèque c’est quoi ?

octobre, 2020

Indemnités de remploi

octobre, 2020

Un crédit pour une piscine ?

juin, 2020

Vous êtes propriétaire et rencontrez des difficultés financières ?

novembre, 2018

Un prêt pour frais esthétiques

août, 2018

Crédit pour frais scolaires

août, 2018

Souscrire un crédit moto

août, 2018

Besoin d’un crédit voiture ?

juillet, 2018

Un crédit pour un scooter ?

mai, 2018

Pour votre maison, audit énergétique ou certificat Peb ?

mars, 2018

Votre propre maison en neufs étapes

mars, 2018

Que devient notre crédit hypothécaire en cas de divorce ?

janvier, 2018

Signature de votre contrat hors de nos bureaux

janvier, 2018

Exemple représentatif : A quoi sert-il ?

décembre, 2017

Remboursement anticipé d’un prêt à tempérament

décembre, 2017

L’acompte est-il obligatoire lors de l’achat de votre logement ?

décembre, 2017

Crédit hypothécaire et divorce : puis-je reprendre le prêt à mon nom ?

décembre, 2017

Un crédit hypothécaire pour construire moi-même ma maison ?  

décembre, 2017

Quand changer de voiture ?

décembre, 2017

Puis-je obtenir un crédit si je suis fiché à la banque nationale ?

décembre, 2017

Conditions d’utilisation de nos simulateurs

décembre, 2017

Etre propriétaire et s’installer en couple. que faut-il savoir ?

décembre, 2017

Qu’est-ce que le taux annuel effectif global ?

décembre, 2017

Puis-je encore emprunter de l’argent pour une maison si j’ai déjà 2 prêts hypothécaires en cours?  

décembre, 2017

Acheter un terrain pour construire: quel montant emprunter ?  

décembre, 2017

Acheter pour louer: à quoi faire attention ?

décembre, 2017

Puis-je obtenir un prêt hypothécaire en étant célibataire?

décembre, 2017

Quel prêt hypothécaire choisir si je suis censé recevoir un montant important ?

décembre, 2017

Puis-je demander un crédit hypothécaire après 59 ans ?

décembre, 2017